Rein

Indications

Cette intervention est destinée à enlever un rein.
logo-afu
Télécharger les fiches de l’AFU

Techniques proposées par le groupe urologie Saint Augustin

Technique de la chirurgie mini-invasive :
La « voie d’abord » se fait par cœlioscopie voie mini-invasive (petits trous).
Le chirurgien effectue 6 petites incisions sur la paroi abdominale pour la mise en place de trocarts permettant ensuite de positionner le robot (télémanipulateur) composé de 4 bras (caméra et instruments manipulés par le chirurgien) et des trocarts pour l’assistant opératoire.
Une fois l’installation du robot faite, le chirurgien rejoint sa console de travail tandis que l’assistant reste auprès du patient.

Avantages de la technique mini-invasive :

  • Permet d’éviter une incision abdominale,
  • Est à moindre risque de saignement et donc de transfusion.
  • Permet une consommation moindre d’antalgique en post-opératoire,
  • Un retour plus rapide aux activités.

Les durées

  • Durée de l’intervention : 1 à 2 heures.
  • Durée moyenne d’hospitalisation : 48 à 72 heures.
  • 1 mois de restriction des activités physiques avant reprise progressive.
L'organe
Rappel anatomique
Le rein est un organe qui joue le rôle d’un filtre participant à l’épuration du sang et à l’élimination des déchets de l’organisme.

Les reins sont habituellement au nombre de deux. Ils sont situés dans l’abdomen sous le thorax, de part et d’autre de la colonne vertébrale.

L’urine fabriquée par les reins est drainée par les uretères vers la vessie où elle est stockée entre deux mictions.

Principe de l'intervention
Les examens que vous a fait pratiquer votre médecin ont mis en évidence une tumeur au niveau du rein ou une maladie responsable de symptômes cliniques.

Le traitement chirurgical qui vous est proposé consiste en l’ablation du rein dans sa totalité. Votre chirurgien vous a expliqué pourquoi la conservation d’une partie du rein n’est pas possible.

Cette opération est nécessaire lorsque le rein vous expose à un risque de troubles cliniques (douleurs, saignements, fièvre…). En cas de cancer du rein, le traitement chirurgical a pour but d’éviter l’évolution de la maladie.

Existe-t-il d’autres possibilités ?
Lorsqu’une néphrectomie totale est indiquée, il n’existe pas d’autre possibilité que l’exérèse chirurgicale.

En cas de cancer du rein, le geste qui vous est proposé permet à la fois d’obtenir un diagnostic définitif de cette lésion, de vous traiter et de déterminer le suivi ultérieur.

Dans les autres cas (rein détruit responsable de symptômes cliniques, infections à répétitions, etc.), l’indication de néphrectomie vous a été expliquée en fonction du bénéfice attendu et des risques encourus en laissant le rein en place.

Technique opératoire
L’intervention se déroule sous anesthésie générale par voie coelioscopique dans la majorité des cas.

Suivant les indications, il peut être nécessaire de retirer la graisse autour du rein (néphrectomie élargie) ou la glande surrénale. Le rein et les structures retirées sont ultérieurement analysés au microscope (examen anatomopathologique) pour préciser le diagnostic et, en cas de tumeur, définir le pronostic, les éventuels traitements complémentaires et les modalités de suivi.

En fin d’intervention un ou plusieurs drains peuvent être mis en place; ils permettent de surveiller les écoulements par le site opératoire.

Suites habituelles
Une sonde urinaire peut être mise en place pendant l’anesthésie pour surveiller le bon fonctionnement du rein restant et vous éviter d’avoir des difficultés urinaires au réveil. Elle est rarement responsable d’un inconfort.

La douleur liée à l’intervention relève de médicaments antalgiques administrés régulièrement.

Le moment de l’ablation du ou des drains est variable et est défini par le chirurgien.

Vous êtes autorisé habituellement à vous lever et à vous réglementer dès le lendemain de l’opération. L’hospitalisation dure environ 1 à 3 jours et une convalescence de quelques semaines est nécessaire. Vous discuterez avec votre chirurgien de la date de reprise des activités et du suivi après l’opération.

GROUPE UROLOGIE SAINT-AUGUSTIN
Chirurgie mini-invasive
d’excellence